top of page
Rechercher

Petite histoire du Roller Derby

Cet article est un des articles écris pour la première édition du Zine "Turbo Gadin" que vous pouvez retrouver en version papier sur le site de la boutique !

Cette première édition étant sold out en version papier, nous avons décidé de vous partager cet article en version digitale pour continuer de le faire vivre :)


3 joueuses de roller derby dans les années 20 font la course

Source photo : Chicago Tribune

Le roller derby existe depuis 1920 aux Etats-Unis sous la forme de courses d’endurance sur piste. C’était à l’époque le premier sport ouvert aux hommes et aux femmes. 

Dans les années 2000, la première ligue de Roller Derby est créée par des Texanes: l’association s’appelle alors “Bad Girl Good Woman Productions”.

Les joueuses font tout elles-même et prônent le Do it Yourself : elles se coachent elles-même, organisent leurs matchs, font leur propre pub…

"By the skaters, for the skaters"


Le Roller Derby se joue alors soit sur piste inclinée, soit sur piste plate.
En 2004, la Women’s Flat Track Derby Association (WFTDA) voit le jour et permet d’unifier les règles du jeu et d’exporter plus facilement ce sport à travers le monde.

A l’été 2009, la première ligue française est créée à Bordeaux par Bullet Zébuth (encore joueuse et coach du Roller Derby Bordeaux Club). 

Six mois plus tard, une nouvelle ligue est créée à Toulouse et c’est décisif pour le roller derby français: les deux équipes s’associent pour traduire les règles, rechercher du matériel, organiser des rencontres… 
Suivent ensuite Paris, Pau, Brest… C’est le début du Roller Derby en France !
3 joueuses de roller derby sont tombées et une dernière joueuse debout les dépasse

Source photo : Chicago Tribune


Mais du coup... C'est quoi le Roller Derby?


C’est un sport de contact et de vitesse en équipe, se pratiquant sur une piste ovale. 

→ Un match est divisé en 2x30 minutes, chaque période est divisée en “Jam” d’une durée maximale de 2 minutes.
→ Une équipe est composée de maximum 14 joueur.euses, mais seulement 5 sont aligné.es par jam par équipe : 4 blockers + 1 jammer (signalé.e par une étoile sur son casque). 
terrain de roller derby
Le rôle des jammers est de dépasser les blockers adverses. Le rôle des blockers est de ne pas laisser passer lea jammer adverse. 
A chaque blockers dépassé.es par lea jammer, l’équipe marque 1 point. L’équipe qui marque le plus de points au total gagne le match.

Tout autour de la piste, il y a les officiel.les (ou arbitres), iels portent un maillot à rayures noires et blanches. Iels sont là pour contrôler que les règles sont respectées (rester dans les limites de la piste, ne pas donner d’impacts illégaux…), iels indiquent le début et la fin du jam, et comptent le nombre de points marqués par les jammers. 
Arbitre de roller derby observant les joueuses de roller derby
Tous les coups ne sont pas permis au Derby : il est par exemple interdit d’utiliser sa tête, ses bras ou ses jambes pour bloquer le passage ou donner un impact. Il est également interdit de donner un impact dans le dos d’un.e joueur.euses. 

Les joueur.euses sont entraîné.e.s à jouer ensemble, à patiner entouré.e.s d’autres personnes, à donner des impacts efficaces sans blesser (en théorie), à chuter sans se faire mal et sans gêner les autres (en théorie), à accélérer et freiner rapidement, changer de direction le plus vite possible … 

C’est un sport qui demande de l’endurance et de l’agilité mais on est tous.tes capables d’y jouer ! Certain.es joueur.euses ont commencé sans avoir jamais chaussé de patins de leur vie : les entraînements sont fait pour apprendre les bases de patinage et de derby avant de jouer des matchs contre des équipes adverses.

Si tu veux te lancer, check les sessions d’initiations des clubs ! 
A Bordeaux, il existe 2 clubs : le Roller Derby Bordeaux Club qui s'entraîne à Darwin, et le SAM Roller Derby qui s’entraîne à Mérignac.

A toi de choisir :) 



2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page